Menu Fermer

La création d’un embed avec Discohook

I — Introduction

Bonjour, ou bonsoir ! Ou peut-être même bonne nuit !? 😮

Vous avez déjà dû apercevoir sur Discord ce qu’on appelle un embed, non ? Mais si, ce sont les messages des bots là, un peu bizarres, vous voyez ? Non ? Alors voici un exemple :

Image de l’embed d’aide du bot Discord-France.

Aujourd’hui, on ne va pas vous apprendre à faire un bot qui peut répondre des embeds mais on va vous apprendre à faire un webhook en embed. Si vous ne savez pas ce qu’est un webhook et que pour vous c’est le néant total, n’hésitez pas à aller voir l’article de Discord sur le sujet (il est entièrement disponible en français) ici. Si vous connaissez les bases des bases, alors commençons.

II — Découverte de Discohook

Si vous connaissez les webhooks, vous savez que ce sont des sortes de messages « programmés », ce qui permet de programmer un message à chaque sortie d’une vidéo/live YouTube ou Twitch, et même les tweets d’un compte Twitter, et j’en passe. Des sites ont par la suite été faits pour créer des messages webhooks personnalisés, et donc des embeds personnalisés. 

Aujourd’hui, nous allons découvrir le site Discohook qui va nous permettre de faire cela. Tout d’abord on va commencer par le plus simple : aller sur le site Discohook.org. Une fois que vous serez sur le site, vous verrez qu’il y a une multitude de textes, de termes, d’anglais, et de boutons. Pour l’instant, on va simplement voir les bases du site. Ci-dessous vous pourrez voir une image avec des numéros. Chaque numéro est placé à un endroit dont nous vous décrirons la fonction ensuite.

Image du site Discohook contenant des chiffres pour indiquer des fonctions.
  1. La section « webhook URL » sert à entrer l’URL de votre webhook. Si vous ne voyez pas de quoi je parle, je vous réinvite à aller voir l’article de Discord sur le sujet ici. Au bout de la barre d’entrée de l’URL, vous remarquerez le bouton « Send » qui servira à poster votre message quand il sera prêt.
  2. C’est le contenu du message de votre webhook. Il est à noter que cette barre ne sert pas au contenu de votre embed mais bien au contenu des messages « classiques ».
  3. C’est l’embed. Il contient une multitude d’options que nous allons aborder dans la partie d’après.
  4. L’aperçu de votre webhook. C’est le résultat final de votre webhook que vous voyez. N’hésitez pas à bien le regarder en vous mettant à la place d’un utilisateur afin de s’assurer qu’il n’y a aucune erreur.

Vous aurez remarqué que le message/l’embed que le webhook va envoyer sont déjà pré-remplis, c’est un message d’exemple. Nous allons tout enlever en cliquant sur le bouton « Clear All » en haut vers le milieu, juste au-dessus du bouton « Send ». Remplissons notre webhook dans la partie suivante.

III — Notre webhook

Nous allons tout d’abord écrire un petit message : « Discord-France.fr c’est trop bien. » Je vais également ajouter une image à mon message. Je précise que le fichier que vous allez importer sera dans le message et non dans l’embed.

Image de présentation de la fonction texte et fichier de Discohook.

Vous disposez également d’un bouton « Remove files » pour retirer les fichiers et d’un bouton « Paste clipboard » pour les copier dans votre presse-papier.

Nous allons ensuite passer au plus dur : l’embed. Vous pouvez en faire plusieurs dans le même message. En l’occurrence, nous n’en ferons qu’un mais qui contiendra toutes les fonctionnalités possibles. Pour créer l’embed, cliquez sur le bouton « Add Embed ». Votre embed est créé. 

Ci-dessous, retrouvez un embed contenant à peu près toutes les fonctions possibles. Nous en rajouterons quelques-unes après.

  1. Pour l’image « Discord France » écrit en très gros, il faudra utiliser le bouton « Edit images » et ajouter l’URL de l’image.
  2. Pour l’image de moyenne taille en haut à droite de l’embed, c’est ce qu’on appelle un « thumbnail », il faudra aussi utiliser le bouton « Edit images » puis mettre le lien de l’image dans la case « thumbnail ».
  3. Pour la couleur que l’on voit sur le côté de l’embed, il faut indiquer la couleur sous forme de code hexadécimal. Pour obtenir le code hexadécimal de la couleur que vous voulez, vous pouvez utiliser un convertisseur comme le site RapidTables, il y en a plein, ce n’est qu’un exemple. Pour cet embed j’ai pris la célèbre couleur Blurple de Discord, qui en code hexadécimal est #7289da.
  4. Pour le titre, vous pouvez également ajouter un URL pour rendre le titre cliquable. Vous pouvez faire pareil pour la section auteur de l’embed mais vous pouvez aussi ajouter une image, pour ma part j’ai encore une fois mis le logo de Discord-France.fr.
  5. Pour le « footer » (le bas de l’embed si vous préférez) j’ai mis « Texte du footer » mais également un Timestamp (le moment où le webhook a été posté). J’ai également aussi ajouté encore une fois le logo de Discord France pour le footer.
  6. Pour la description, j’ai mis « Une belle description ! » en gras (en utilisant les astérisques (deux au début et à la fin de la phrase).

Pour finir, il y a la fonction « Add field », qui permet d’ajouter une sorte de variable et sa valeur, voici un exemple ci-dessous.

En l’occurrence j’en ai mis deux : le nombre de membres du serveur à l’heure où j’écris ces lignes et le nombre de lignes de cet article (j’avais pas envie de compter :c ). Vous pouvez activer l’option « Inline » pour que les Fields apparaissent sur la même ligne et non séparément.

IV — Quelques précisions

Quelques précisions sont nécessaires pour répondre au mieux à vos attentes. Je vous en mets quelques-unes ci-dessous.

  1. Pour faire l’émoji d’un serveur dans un webhook, mettez <:nom-de-l’emoji:emoji_id>.
  2. Pour mentionner une personne dans un webhook, mettez <@!user_id>.
  3. Pour mentionner un rôle dans un webhook, mettez <@&role_id>.
  4. Pour mentionner un canal dans un webhook, mettez <#channel_id>.
  5. Pour obtenir des IDs, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre article sur le sujet ici.
  6. Ne donnez pas la permission à n’importe qui de créer et gérer des webhooks, et ne donnez pas le lien d’un webhook à n’importe qui. Les webhooks sont des messages qui ne sont pas soumis à des slowmodes, des limites ou des permissions. Il est possible pour des personnes malintentionnées de spammer sur votre serveur à l’aide d’un webhook et en utilisant les mentions qu’elles veulent, faites donc attention !

V — Conclusion

C’est tout pour aujourd’hui ! Je vous manque déjà ? Tant mieux. Je vous souhaite une bonne soirée, bonne journée ou plus simplement une bonne vie ! À bientôt !

Partagez cette page !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mattis ut ultricies vulputate, felis nec elementum